Utilisé depuis la nuits des temps, le Khôl n’est pas un simple produit de beauté comme il en existe tant…

Le khôl, kohol ou kohl (en arabe: كحل, kuḥl) est une parure cosmétique et esthétique mais avant tout un produit médicinal, Sunna, qui peut être utilisé autant pour les hommes que pour les femmes.

Historiquement , le Khôl existe depuis plus de 4500 ans, il est tout d’abords utilisé chez les Égyptiens principalement comme protection contre les réfractions de lumières intense émisent par les sables du désert. Ses composantes, à base de plombs à petite dose, de graisse d’animaux et de bois calciné, lui donnent des propriétés de collyre, protègent et nettoient la carotide de l’œil. Ses vertus médicamenteuses étaient réputées également pour prévenir toutes sortes d’infections oculaires. Enfin, le sulfure d’antimoine a de grandes propriétés de conservation.

Rapidement conquis par la profondeur et le mystère que conférait le Khôl à leurs regards, Pharaons et autres sujets, femmes et hommes, utilisèrent cette poudre noire pour se farder les yeux.
Au fil des siècles, le khôl a continué à être utilisé par les Arabes et les Berbères.

En Islam, d’après un hadith authentique l’Imam Ja’afar Sadiq (a.s) énonce que Le Messager d’Allah appliquait sur ses deux yeux, avant de dormir, un nombre impair de fois du khôl (par exemple : 1 ou 3 ou 5 fois) avec une tige.

– D’après Ibn Abbas,

« Le Prophète alayhi salat wa salam a dit d’appliquer de préférence l’oeil droit de Khôl à trois reprises puis l’oeil gauche à deux reprises. »

Rapporté par Tirmidhi

Comme cité dans ces hadiths, notre très cher Prophète, Alayhi salât wa salam, était donc un fervent utilisateur du Khôl, qu’Il portait la nuit, non pas pour embellir ces yeux mais pour les bienfaits qu’apporte cette poudre noir minérale ainsi que ces vertus médicinales.

– D’après Ibn Abas que le Prophète Alayhi salat wa salam a dit :

« Le meilleur produit dont vous vous enduisez l’oeil est le Kohol car il purifie la vue et laisse pousser les cils. »

Rapporté par Ibn Majah

Il donc conseillé de porter du Khôl, cependant il n’est pas parmi aux hommes d’utilisé le Khôl à des fins esthétique, juste de bénéficier de ses bienfaits pendant la nuit , et il est demandé à la femme d’être prudente quand à son utilisation.

En effet, il est autorisé pour la femme de mettre du Khôl dans ses yeux, si elle est entre femmes, ou avec son mari.

Utilisation et usage 

En médecine douce

Si vous souffrez des yeux à cause du soleil ou du vent et que vous n’avez pas de lunettes, le Khôl vous sera d’un grand secours. Il est toutefois déconseillé si vous avez un orgelet. Les premières fois que vous appliquez du Khôl, il est possible que vous secrétiez du liquide lacrymal, signe que le globe oculaire se nettoie. Attention donc aux lentilles ! Si vous en portez, attendez quelques minutes après la pose du Khôl pour qu’il se fixe bien, puis mettez vos lentilles.

En cosmétique 

Traditionnellement, le Khôl s’applique en utilisant un bâtonnet en bois appelé  » mirwed « . Après l’avoir enduit de poudre de Khôl, on glisse entre les deux paupières jointes le bâtonnet et, par un mouvement de va et vient, le Khôl souligne harmonieusement l’oeil ou la paupière.
Vous pouvez rectifier le tracé si nécessaire.

De couleur noire ou grise, le Khôl donne au regard une profondeur et une luminosité mystérieuse et sa tenue est plus longue qu’un crayon classique.

Il est possible que vos yeux pleurent à la première application, pas d’inquiétude rappelez vous que le Khôl est tout d’abord un nettoyant pour l’oeil.

Laisser pleurer, nettoyer l’excédent et vous voilà avec un regard de braise !

Et pour avoir un regard des plus charbonneux appliquez le Khôl avant d’aller vous coucher il coulera un peu sous l’œil durant la nuit et donnera cette effet charbonneux très tendance .
Enlevez l’excédent à votre convenance si nécessaire.

Pour le démaquillage, optez pour un démaquillant biphasé (eau/huile) ou waterproff. 

Adepte ou débutant, retrouvez des à présent une gamme de produits Khôl à partir de 2€ sur le site Bazarislamya.com

Meryem.

Partager

Quitter la réponse